• Enseignement maternel

    pars à la rencontre de Virginie FERETTE

  • Tu es patient et à l’écoute ?

    Tu es créatif et ton imagination est débordante ?

    Tu aimes les enfants ?

    Tu t’intéresses à la pédagogie et aimes transmettre tes connaissances ?

    Tu aimes travailler en équipe ?

    Tu as répondu oui ? Alors tu as déjà toutes les qualités d’un bon enseignant. Et peut-être que ce beau métier peut devenir ta vocation.

  • Le travail d'institutrice maternelle t'intéresse ?

    Apprends-en davantage !

  • Qu'est-ce qu'une institutrice maternelle?

    L’instituteur.trice préscolaire guide et accompagne les jeunes enfants dans la construction des premiers apprentissages.

    C’est principalement à travers le jeu que l’enseignant amène les enfants à développer des compétences dans les différentes disciplines, à devenir autonome, à se sociabiliser, à s’épanouir…

  • L’Informateur de l'OIP :

    Virginie FERETTE

    Je m’appelle Virginie Ferette, je suis institutrice maternelle depuis juin 2019. Je travaille actuellement à l’école du centre d’Athus où je prends en charge une classe de prématernelles. Étant au début de ma carrière, je voyage d’école en école, je rencontre de nouveaux collègues, de nouveaux enfants et participe à de nouveaux projets. Je dois donc m’adapter à tous ces changements. Cela pourrait sembler contraignant, mais au contraire, ce sont ces différents environnements qui me permettent de créer ma propre expérience. En effet, en deux ans j’ai déjà travaillé avec tous les niveaux de maternelle confondus.

  • 6 questions pour Virginie

    pour en savoir plus sur le métier d'institutrice maternelle

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

    Le métier d’instituteur préscolaire est un métier créatif qui permet de garder une âme d’enfant en imaginant et en créant des situations d’apprentissage variées ludiques et pédagogiques.

    Prendre en charge des enfants de deux et demi à six ans pour leur donner la chance d’aimer l’école. Et oui, les maternelles, c’est une période cruciale qui peut déjà déterminer son avenir dans l’univers scolaire et par la suite dans la société.

    Alors si tu veux mettre ta pierre à l’édifice pour faire évoluer positivement des enfants dans la société d’aujourd’hui, le métier d’instituteur préscolaire est fait pour toi.

  • 2) Avec QUI travaille-t-on dans ce métier ?

    L’instituteur préscolaire travaille en équipe avec les autres enseignants de l’établissement lors des concertations hebdomadaires.

    Il collabore également quotidiennement avec une puéricultrice (principalement dans les petites sections de maternelles).

    Il collabore avec le directeur de l’établissement.

    Il travaille avec le service d’inspection pédagogique et les conseillers du plan pilotage.

    Il travaille également avec les parents d’élèves avec lesquels une relation de confiance et d’échange doit être mise en place.

    Il collabore également avec les acteurs du centre PMS de son école.

  • Pose toutes tes questions à Virginie

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste cette profession ?

    L’instituteur préscolaire prend en charge les enfants de deux ans et demi à six ans. Il peut donner cours de la 1ère à la 3ème maternelle. Il guide et accompagne l’enfant dans ses apprentissages, son développement personnel, physique et social.

    C’est principalement par le jeu que l’enseignant va stimuler et sensibiliser le jeune enfant aux premiers apprentissages.

    L’enseignant va se baser sur les programmes scolaires pour amener les enfants à développer les différentes compétences dans chaque domaine tel que les mathématiques, le français, l’éveil scientifique, géographique, historique et artistique.

    Selon moi, l’enseignement préscolaire s’articule autour de quatre axes majeurs :

    1. L’épanouissement
    2. La socialisation
    3. L’autonomie
    4. Les apprentissages

    Il est tout de même important de souligner le fait que tous les enfants sont différents. Ils n’avancent pas tous au même rythme, n’ont pas les mêmes difficultés. L’enseignant doit pouvoir s’adapter en proposant des méthodes d’apprentissage variées afin de surmonter les potentielles difficultés.

  • 4) OU cette profession s’exerce-t-elle ?

    Il existe plusieurs réseaux d’enseignement (Fédération Wallonie Bruxelles, communal ou libre). Mais la profession s’exerce dans toutes les écoles qui présentent une section maternelle. Il est possible de trouver des classes avec 1, 2 ou 3 niveaux.

  • 6) COMMENT devenir institutrice maternelle

    et rester au top dans sa profession?

    À partir du moment où vous avez terminé et réussi votre dernière année de secondaire (général, technique ou professionnelle), vous avez l’occasion de vous inscrire dans une Haute école.

    C’est en suivant des formations régulièrement que vous pouvez suivre l’évolution des nouvelles méthodes d’apprentissage, l’évolution de la pédagogie.

  • Tu souhaites prendre contact avec Virginie ?

    Pose-lui toutes tes questions !

  • Une vidéo de la Province de Luxembourg